Accès clients

Une approche agile, itérative et collaborative

Remettre l'humain au cœur des projets informatiques.

Forts de plus de dix années de développement collaboratif sur des projets d'envergure, notre constat est imparable : le premier facteur de réussite d'un projet informatique est principalement conditionné par la qualité et l'efficacité de la communication entre les différents acteurs de ce dernier.

Agilité = Communication + Collaboration = Efficacité

Nos valeurs et nos principes guident nos activités et nos décisions. Nous adhérons aux valeurs Agiles et privilégions les principes suivants :

  • Individus et Interactions ;
  • Collaboration, Honnêteté et Confiance ;
  • Transparence et Adaptabilité ;
  • Conduite du Changement.

La mise en place d'une méthodologie collaborative agile telle que Scrum fournit des outils performants pour faciliter la communication entre ces acteurs au travers d'une démarche itérative.

Calcul de la vélocité du projet Exemple de calcul de la vélocité du projet : la courbe représente la charge restante au fil du temps En résumé pour le néophyte :

  1. les spécifications fonctionnelles sont produites conjointement par Akei et son client, sous la forme de cas simples et factuels (user stories 1) ;
  2. une estimation de charge est faite par Akei pour chaque élément fonctionnel cible à implémenter techniquement ;
  3. une priorisation est donnée par le client sur les fonctionnalités les plus fondamentales ;
  4. une fois la charge suffisante pour entamer une itération de développement en fonction des priorités, un cycle de dévelopement commence ;
  5. chaque jour, un bref point d'avancement est fait ; durant l'itération, les données de productivité vis à vis des encours sont capitalisées, fournissant une visibilité précieuse sur la tenue des délais ;
  6. à la fin de l'itération, le code produit est livré et mis en recette ;
  7. un bilan est effectué en suivant ; à la lumière des constats produits, les charges et priorités fonctionnelles sont éventuellement revues ;
  8. une nouvelle itération peut alors commencer ;
  9. Au bout d'un nombre convenu par avance d'itérations, une version stable est poussée en production (release).

Nous préconisons des itérations courtes, de l'ordre d'une dizaine de jours ouvrés (deux semaines calendaires).

Cycles itératifs Scrum Cycles itératifs Scrum (source)

Le droit au changement

Le Web est une plateforme formidable, le déploiement de nouvelles fonctionnalités est quasiment instantané ; le revers de la médaille est que cette extrême capacité de réactivité implique de pouvoir effectuer des modifications à tout moment dans le cycle de développement du logiciel, et bien souvent, de changer d'avis pour prendre en compte les différents constats effectués sur les développements existants (notamment les retours utilisateurs, a fortiori premiers concernés et facteurs de succès du projet).

Le principe de développement par cycles courts autorise ces changements entre deux itérations : vous êtes alors capable de proposer de nouvelles fonctionnalités plus souvent, plus rapidement et optimisez ainsi votre time to market 2.

Avoir le droit de changer d'avis ne devrait pas être un luxe, mais un prérequis.

Paiement à l'itération : la régie forfaitée

Beaucoup pensent que la meilleure visibilité budgétaire sur un développement informatique est garantie par la commande d'une prestation au forfait 3 : le budget, la volumétrie et le planning du projet sont définis par avance en amont du projet, et figés dans le marbre - généralement dans un cahier des charges de plusieurs centaines de pages, que beaucoup ne lisent jamais vraiment 4.

Cette approche, bien qu'extrêmement classique dans notre métier, a deux inconvénients majeurs :

  • il est très difficile de revenir sur les fonctionnalités définies dans le cahier des charges, sauf par le biais de l'émission d'avenants ;
  • les livraisons se faisant à longue échéance, l'effet tunnel est fréquent : il est impossible de connaître l'état d'avancement d'une tâche ou d'un projet sans d'autre solution que d'attendre que le travail soit entièrement terminé pour pouvoir l'évaluer.

L'agilité permet de répondre à ces problématiques en proposant une visibilité maximale sur l'avancement du projet par des livraisons fréquentes, tout en offrant une très grande souplesse face aux besoins de changement et dans la facturation.

Attention !

Bien que de plus en plus d'entreprises du secteur informatique prétendent appliquer les méthodes agiles telles que Scrum ou XP, ce n'est souvent pas le cas, malheureusement ; énormément de prestataires s'emparent du terme « agilité », qui a le vent en poupe, pour vendre ce concept séduisant tout en pratiquant d'autres formes de gestion de projet plus classiques (cascade, cycles en V, voire pour les cas extrêmes la « Râche »)... dont on connait les limites sur des projets complexes, notamment informatiques. Restez donc vigilants si vous souhaitez mettre en œuvre ce type de méthodologie sur vos projets.

Akei s'engage à mettre en oeuvre des processus itératifs agiles basés sur Scrum et XP, et à vous donner la visibilité projet nécessaire pour anticiper et prendre les bonnes décisions.

  1. User Stories, sur Wikipédia 

  2. Time to market : temps de mise sur le marché. 

  3. Prestations commerciales au forfait sur Wikipédia 

  4. Sauf en phase finale de livraison pour arbitrer les éventuels conflits survenus entretemps. 

Un peu perdu ?

Prenons le temps d'en discuter ensemble.

Contactez-nous !

Pour en savoir plus

Quelques ressources supplémentaires pour découvrir l'agilité.

Présentation Scrum, eXtreme Programming (XP)
Méthodes et processus agiles
Nicolas Perriault

SCRUM : Le guide pratique de la méthode agile la plus populaire
SCRUM : Le guide pratique de la méthode agile la plus populaire
Claude Aubry
Statistiques

Revue de presse